Comment nous joindre

CERCLE DES AUTEURS BANDOLAIS
31 Allées VIVIEN

83150 BANDOL

Téléphone : 0634482286

jmschneider@orange.fr

Les Rencontres

Turlupinades

Tribulations linguistiques

Le mot de la semaine

Singularités de la langue française

Testez vos connaissances

Histoire de la littérature bandolaise

Assemblées Générales

VOIR ...

Brainstorming ou Boite à idées

Livre coup de cœur

Le parler méditerranéen

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Un auteur... MURAKAMI

Un auteur... LEMAITRE
Un auteur... MANN
Un auteur... GAUCHY
Un auteur... DUROY
Un auteur... ECHENOZ
Un auteur... LEAUTAUD
Un auteur... IZZO
Un auteur... CAMILLERI
Un auteur... ELUARD
Un auteur... LARSSON
Un auteur... BARBERY
Un auteur... RENARD
Un auteur... LOUIS
Un auteur... MODIANO
Jean ZAY

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires

 

 

200 000 VISITEURS

le 04/01/2018

à 18H35 !

Cliquer sur l'image pour accéder au site de SSB...

Premier Prix de Poésie

(Section Enfants)

L’AMITIÉ DANS LE MONDE

 

L’amitié à New York,

A la puissance d’un orque.

L’amitié en Australie,

Est douce comme l’oasis.

L’amitié au Brésil,

Est aussi grande que la mâchoire d’un crocodile.

Dans l’amitié à Tahiti,

Il n’y a pas de tigre mais il n’y a que de la vie.

L’amitié n’est pas faite pour se battre

Quand on est ami, on est gentil

Car l’amitié

C’est un conte de fée.

 

Par

Allouche Ilan

Allouche Rayan

Bouchier Rose

Brun Nolann

Discala Amandine

Garcia Camille

Lafont Jules

Morvan Jade

Parguel Théo

Robin-Ouelhadj Paloma

Zachary Rolland

(Classe de CP)

Poésie périscolaire – Camille Callaux Médiathèque

 

Premier Prix de Poésie

(Section Adultes)

PAR LA PORTE DE DERRIÈRE

C'était pour voir des aigles en métal,
On a écouté vingt minutes de musique fatale,
Ils ont fêté tout juste leurs trente ans
Et pourtant, ils ne quitteront pas le Bataclan.

Mais c'est quoi ce bruit de pétards ?
On y est habitué comme fêtards.
Mais il est où Florian ?
N'est-ce pas lui sous ces gens ?

Un homme en noir là-bas s'agite.
Il nous dit de venir très vite.
Il n'est pas comme les quatre autres garçons
Il nous montre la scène au fond.

Avec ses gros bras, il nous montre la sortie.
Comme un zombie, je le suis.
J'ai laissé mes amis à terre.

Je suis passé par la porte de derrière.

 

Par Caroline Brun
 

Clip vidéo réalisé par Pascal Perier sur un texte de Charles Briguet - 1861