Comment nous joindre

CERCLE DES AUTEURS BANDOLAIS

51 Impasse d'Auvergne

83150 BANDOL

Téléphone : 0781203854

christian.delaud@gmail.com

Colloque

Aldous Huxley

Les Turlupinades  13/06/2021

Livres coup de cœur

Les Rencontres

Morceaux choisis

Tribulations linguistiques

Le mot de la semaine

Singularités de la langue française

Testez vos connaissances

Histoire de la littérature bandolaise

Assemblées Générales

VOIR ...

Brainstorming ou Boite à idées

Le parler méditerranéen

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Un auteur... MURAKAMI

Un auteur... LEMAITRE
Un auteur... MANN
Un auteur... GAUCHY
Un auteur... DUROY
Un auteur... ECHENOZ
Un auteur... LEAUTAUD
Un auteur... IZZO
Un auteur... CAMILLERI
Un auteur... ELUARD
Un auteur... LARSSON
Un auteur... RENARD
Un auteur... BARBERY
Un auteur... LOUIS
Un auteur... MODIANO
Jean ZAY

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires

 

 

300 000 VISITEURS

le 01/09/2020

à 18H35 !

 

Regards sur le langage de FRANCE.

 

Il était une fois, une langue d’une grande beauté, une langue en partie héritière des grandes nations Grecque et Romaine. Cette langue était si belle et si puissante qu’elle rayonnait à travers le monde et se parlait en une multitude de pays. Cette langue était celle de notre beau pays de France.

Au moyen âge, avec François Villon, elle avait quelques terminaisons un peu différentes qu’aujourd’hui, mais son élégance était toujours là. Le siècle de son triomphe fut sans conteste le XVIIème avec le grand Molière, Racine, Corneille, La Fontaine, Madame de Sévigné, Boileau, Descartes… et bien d’autres encore. Personne n’osait la salir, personne n’osait la galvauder, beaucoup la vénérait.

Notre langue est une langue vivante assurément et par conséquent se doit de se modifier avec le temps, certes. Mais ce changement ne doit pas tomber dans une sorte de décrépitude nocive choisie par quelques têtes chaudes en mal de snobisme, voulant inventer un nouveau langage en polluant l’ancien. Le niveau de leur culture ne leur assurant pas d’utiliser toutes les finesses de notre langue, ce qui leur permettrait de s’exprimer avec élégance, ils ont recours à un genre de barbarismes innommable.    

Hors donc, grande fut ma surprise, lorsqu’un beau matin je découvre dans un quotidien renommé le reportage suivant : « Un certain personnage, souhaitant organiser UN BRAIN-STORMING, demanda à l’aide de son SMARTPHONE au SELF-SHOP voisin de lui préparer un BRUNCH afin de respecter le STANDING qui convient pour accueillir les quelques START UP convoquées. En ayant recours à un FLASH-BACK d’actualité, ce BRAIN-STORMING mettra l’accent sur les nombreux BURN-AUT qui se développent actuellement mais surtout en évitant tous les FAKE-NEWS et tous les ACAB qui encombrent le MARKETING actuellement. Il sera aussi question du grand problème des soldes… Oh pardon des BLACK-FRIDAY.

Devant ce charabia  on ne peut que s’écrier: « Molière, au secours » ! Pause-café, c’est bien mais BRUNCH, c’est mieux ! P.M.E. c’est bien, mais START-UP, c’est mieux ! Dépression c’est bien, mais BURN-OUT, c’est mieux ! Fausses nouvelles, c’est bien, mais FAKE-NEWS c’est beaucoup mieux ! Soldes, c’est bien, mais BLACK-FRIDAY c’est tellement mieux.

 

Attendez-vous à savoir que ces énergumènes sont capables de si bien faire que l’une des plus belle langue du monde devienne une montagne immondes incompréhensions importées par une mauvaise culture anglo saxonne et reprise par un snobisme de bas étage.

 

Alors Messieurs les grands inventeurs de langage, méditer cette belle phrase toujours d’actualité malgré vous:

" Qui bien se conçoit, s’exprime clairement et

les mots pour le dire arrivent aisément."

Nicolas Boileau Despréaux.

INSCRIPTIONS

LA MÉDIATHÈQUE

NUIT DE LA LECTURE

SAMEDI 19 JANVIER 2019

 

 

La troisième édition de la Nuit de la Lecture aura lieu le samedi 19 janvier 2019.

Cette manifestation nationale à destination de tous les publics assure la promotion du plaisir de lire, du goût de la découverte, celui de l’échange et du partage.

La lecture demeure l’activité culturelle la plus accessible et elle permet de se construire d’abord en tant qu’enfant et en tant qu’adulte plus tard !

A  l’occasion de cet évènement, la médiathèque, en partenariat avec le Cercle des Auteurs Bandolais,  ouvrira ses portes le samedi 19 janvier de 17 h 00 à 20 h 00 pour le secteur adulte et de 17 h 30 à 19 h00 pour le secteur jeunesse, à la Pension Magali (entrée rue Pons).

Au secteur adulte, vous pourrez venir lire ou écouter les textes que vous aimez.

Chaque participant est invité à communiquer à la médiathèque le titre et l’auteur du livre qui sera lu, ou le texte imprimé s’il s’agit d’un écrit personnel, au plus tard le JEUDI 17 janvier. Le temps de la lecture ne devra pas dépasser cinq minutes.

A l’entracte, un apéritif sera offert autour duquel nous pourrons échanger sur notre passion commune qu’est la lecture.

Au secteur jeunesse, Patou et Emilie vous attendent, à la Pension Magali, pour jouer entre les ombres et la lumière en écoutant des lectures dans le noir. Surtout, n’oublie pas d’apporter ta lampe de poche !